30.11.2019
Comptabilité d'entreprise
En vedette

Si vous ne travaillez pas dans le monde des affaires ou de la fiscalité, vous n’avez peut-être jamais entendu le terme « états financiers consolidés ». Pourtant, chaque année, bien des groupes d’entreprises établissent de tels états financiers afin de répondre aux exigences des autorités fiscales ou à des besoins internes.

Dans cet article, découvrez en quoi les états financiers consolidés consistent, mais aussi comment ils peuvent contribuer au succès d’une société.

Les sociétés mères sont celles qui produisent la majorité des états financiers consolidés

La plupart du temps, ce sont les groupes d’entreprises composées d’une société mère et de filiales qui vont produire des états financiers consolidés. Dans ce genre de groupe, la société mère possède un contrôle direct ou indirect, souvent via un droit de vote, sur les autres entreprises du groupe. C’est donc dire qu’elle a une grande influence sur les politiques financières de ses filiales.

Il est donc pertinent pour les sociétés mères de demander à leur comptable d’entreprise de produire des états financiers qui reflètent la situation économique du groupe dans sa globalité. Ce dernier fera un peu comme si la société mère et ses filiales ne représentaient qu’une seule entité. Ainsi, il pourra préparer un bilan consolidé, un état des résultats consolidés et un état consolidé de l’évolution de la situation financière.

L’intégration globale d’une ou plusieurs filiales dans des états financiers consolidés

Lorsqu’une société mère possède plus de 50 % d’une entreprise, elle peut consolider ses états financiers avec les siens en utilisant un procédé nommé « intégration globale ».

L’encaisse, les comptes clients, les stocks et tous les éléments qui constituent l’actif à court et long terme des filiales sont donc intégrés au bilan de la société mère. De même manière, les impôts à payer, les dettes (sauf les dettes intragroupes) et les emprunts bancaires figureront aussi au passif de la société mère.

Aussi, pour produire les états financiers consolidés, il est nécessaire d’éliminer les dettes, créances et produits réalisés à l’intérieur du groupe, car une société ne peut pas se devoir de l’argent à elle-même. Les échanges opérés entre les entreprises d’un même groupe doivent donc être en grande partie neutralisés.

Enfin, le comptable devra aussi rapatrier dans le poste « dividendes à payer », ceux de la société mère et faire figurer dans le poste participation des actionnaires sans contrôle, seulement la part de l’actif net de la filiale détenue par des actionnaires n’appartenant pas au groupe d’entreprises.

Quelques avantages des états financiers consolidés

Pour un groupe d’entreprises, les avantages de produire des états financiers consolidés sont nombreux.

Grâce à eux, il peut bénéficier d’une vision juste de la fiscalité, de l’activité, des résultats, de l’actif, du passif et des flux de trésorerie de l’ensemble du groupe. De plus, les états financiers consolidés peuvent également favoriser l’homogénéisation des pratiques comptables au sein du groupe de sociétés.

Produire des états financiers consolidés : une tâche qui devrait être confiée à des experts-comptables

En conclusion, qu’ils soient produits pour des raisons légales ou pour fournir aux actionnaires une représentation juste des comptes du groupe, les états financiers consolidés, vu leur complexité, devraient toujours être confiés à des comptables chevronnés.

Pour bénéficier de plus d’informations concernant la comptabilité ou la fiscalité d’entreprise, n’hésitez pas à consulter le blogue de T2inc. Ainsi, vous serez mieux outillé pour prendre de bonnes décisions d’affaires et adopter de bonnes pratiques comptables.