Comptable agréé : quelles différences entre les titres?

Le Québec compte plus de 35 000 comptables à son actif, qui sont maintenant tous membres de L’Ordre des Comptables (Québec) depuis l’unification des trois ordres en mai 2012. En effet, auparavant la profession distinguait trois ordres de comptables différents : le comptable en management accrédité (CMA), le comptable général accrédité (CGA) et le comptable agréé (CA). Quelles étaient les particularités de ce dernier ? Qu’est-ce qui différencie ce titre des autres titres CPA ?

Qu’est-ce qu’un comptable agréé ?

 

Le comptable agréé était l’ordre le plus réputé du grand public, car les particularités de ses fonctions étaient plus précises que les autres. Le comptable agréé était réputé pour procéder à la vérification comptable jusqu’en 2010 où il a pu élargir ses compétences notamment en étant un conseiller incontournable en affaire. C’était cette spécificité particulière qui faisait que les entreprises avaient tendance à se tourner vers lui, car elles estimaient qu’il avait moins de chance que les autres de se tromper. Le comptable agréé avait donc la mission d’offrir des services de conseiller aux entreprises en améliorant la qualité des informations financières, comptables et même décisionnelles afin d’orienter les décideurs vers les bonnes décisions. Par le biais de ses connaissances en gestion stratégique et financière, il contrôlait, analysait, vérifiait et même signait les états financiers des entreprises (à l’interne). En effet, il ne pouvait pratiquer ses fonctions en cabinet privé. Par ailleurs, ce spécialiste fiscal était reconnu par une autorité à caractère officiel (d’où le terme agréé), ce qui offrait une garantie auprès de ses prestataires.

Les agrégations : Qu’en est-il aujourd’hui ?

 

Aujourd’hui, les temps ont changé avec cette unification des trois ordres une nouvelle appellation professionnelle est née, celle de « comptable professionnel agréé » (CPA). Les trois ordres les comptables en management accrédité (CMA), les comptables généraux accrédités (CGA) et les comptables agréés (CA) peuvent appliquer les mêmes normes en étant à jour dans leur profession commune, et ce, tout au long de leur carrière. Pour cela, ils se doivent de respecter les règles du Code des Professions (pour la protection du public) ainsi que d’autres règlements liés à leur condition. Tous peuvent à présent être autant entrepreneur que cadre ou même dirigeants pour exercer ce métier.

Pour les nouveaux, les formations comptables sont elles aussi, désormais unifiées et ils pourront dès lors effectuer leur stage en entreprise plutôt qu’en cabinet, s’ils le souhaitent.

Cette évolution a permis de créer une profession unifiée dans le secteur de la comptabilité ce qui rend le métier plus cohérent pour leur client. Cette égalité entre les trois ordres va également favoriser leur image à l’échelle internationale. Les comptables du Québec peuvent depuis 2012, pratiquer autant dans le secteur public, privé ou les entreprises en appliquant les mêmes règles pour tous.

 

Si vous souhaitez faire affaire avec une entreprise vous offrant les avantages d’un logiciel, les services d’un fiscaliste et les compétences d’un comptable-CPA, faites confiance à T2inc. Pour tous vos besoins en fiscalité et en comptabilité, contactez nos experts.