Comment éviter le cauchemar avec les impôts de mon entreprise ?

Tout d’abord, faire ces impôts à temps et ainsi éliminer tout retard. Malheureusement, trop d’entreprises négligent leur calendrier d’obligations fiscales et payent chaque année des montants trop élevés en pénalités et intérêts.

Ensuite, respectez les délais de prescription de vos obligations fiscales. Téléphonez soit à votre comptable, à l’Agence du revenu du Canada ou à Revenu Québec, afin d’identifier et clarifier vos obligations fiscales.

Voici quelques-unes d’entre elles :

  • Production des déclarations de revenus de sociétés (formulaires CO-17 avec Revenu Québec et T2 pour l’Agence du revenu du Canada) 6 mois après la date de fin d’exercice financier pour les impôts d’entreprise incorporée ;
  • Production des relevés d’employeurs (relevé T4 avec l’Agence du revenu du Canada et R1 pour Revenu Québec) avant le 28 février de chaque année civile ;
  • Production de vos rapports de TPS/TVQ (renseignez-vous auprès de Revenu Québec pour votre période de déclaration, afin d’obtenir les dates) ;
  • Production des relevés de dividendes (relevés T5 avec l’Agence du revenu du Canada et R3 pour Revenu Québec) avant le 28 février de chaque année civile ;
  • Production des relevés T4A avant le 28 février de chaque année civile ;
  • Production du formulaire T1135 (biens à l’étranger).

Ces obligations ne comprennent pas les délais de paiement. Il existe, en plus des délais de production, des formulaires, des délais à respecter pour le paiement des impôts, des acomptes provisionnels, des taxes, des retenues à la source, etc.

La morale de cet article : avant de faire des planifications fiscales trop complexes et risquées, prenez le temps de connaître les concepts fondamentaux.

 

Voici une liste des principes de base à maîtriser avant de se lancer dans les grandes planifications élaborées :

  • Conservez tous vos documents (contrats, factures, reçus, preuves de paiements, etc.) et tenez des registres comptables fiables et complets tout au long de l’année. Ainsi, votre fin d’année financière sera plus simple à traiter et vous serez en mesure de respecter l’échéance ;
  • Créez des rappels dans votre calendrier 10-15 jours avant les dates limites de toutes vos obligations fiscales ;
  • Automatisez et programmez d’avance en ligne avec votre institution financière tous vos paiements durant l’année, ainsi vous n’oublierez plus de paiements destinés à Revenu Québec et l’Agence du revenu du Canada.

Soyez sans crainte, nous vous donnerons bientôt d’autres trucs pour vous aider à épargner de l’impôt. 

 

Bonne lecture